Camping sauvage : ce que dit la loi

En France, le camping sauvage n’est pas interdit, mais strictement réglementé. Si vous projetez de faire du camping au beau milieu de la nature, voici quelques informations à savoir avant de poser votre matériel.

A lire aussi : 4 règles de sécurité essentielles pour le camping en pleine nature

Généralités et définition

À la différence du bivouac qui est un lieu de campement prévu pour y passer la nuit, le camping sauvage est une activité qui consiste à planter une tente pour vivre quelques jours dans un endroit improvisé et pas forcément prévu à cet effet (habituellement en pleine nature). Elle séduit bon nombre de randonneurs, d’alpinistes ou d’aventuriers en quête de liberté et d’air frais.
Le camping sauvage diffère également des campings de luxe prévus initialement pour les vacanciers. Ces campings de luxe sont dotés d’infrastructures modernes (parking, toilettes, aires de jeux, etc.) et offrent un confort optimal à tout un chacun.

A lire également : Comment coexister avec la nature lorsque l'on campe en pleine nature

Est-ce que le camping sauvage est légal ?

Comme il a été évoqué précédemment, l’État est tolérant envers les campings sauvages, s’ils respectent les réglementations en vigueur, à savoir :

  • Interdiction de camper à proximité (500 mètres minimum) d’un monument historique
  • Interdiction de planter une tente sur les rivages de la mer, les voies publiques et les autoroutes
  • Interdiction de camper sur un site protégé ou dans une réserve naturelle
  • Interdiction d’établir un campement à proximité d’un point d’eau destinée à la consommation humaine

Notez également que les communes peuvent interdire temporairement le camping sur certains lieux qu’elles jugent inappropriés, et cela, par le biais d’un arrêté municipal. Les contrevenants peuvent encourir jusqu’à 1000 € ou 1500 € d’amende.

Quelques conseils pour nos amis campeurs

Pour des raisons de sécurité et de sûreté, il faut toujours rester prudent lorsque vous envisagez de camper sur un terrain, où qu’il soit, et qu’il soit privé ou public :

  • Respectez la propreté des lieux : conservez vos ordures dans un contenant étanche et ne les laissez pas sur place après votre départ
  • Veillez à bien éteindre le feu afin d’éviter les incendies de forêt
  • S’il y a des habitations aux alentours, respectez l’intimité des gens et faites preuve de savoir-vivre en limitant les nuisances sonores

Maintenant que vous êtes au courant des règles à suivre et des comportements à adopter, il ne vous reste plus qu’à choisir le lieu qui vous convient et de profiter pleinement de la nature en toute tranquillité.